IMG_4404IMG_4400Mon équipe chirurgicale s’est enfin reconstituée. Pendant les premiers mois de mon activité, j’ai transporté mon bloc en kit dans ma voiture, mais il me manquait un élément indispensable et précieux : mon assistante !

Ceux d’entre vous qui ont côtoyé la clinique de la Rivière, à Plaisance-du-Touch, l’ont souvent croisée ces six dernières années. Virginie était mon assistante en chirurgie et c’était elle qui assurait la surveillance post-opératoire. Nous avions une telle synergie que c’était difficile de travailler l’un sans l’autre. Elle m’a rejoint et m’accompagne donc de clinique en clinique, apportant avec elle ses compétences et son enthousiasme.

Le fait d’arriver avec ma propre assistante libère entièrement le personnel des cliniques où j’interviens et m’apporte une autonomie totale. Certaines chirurgies nécessitent pendant un certain laps de temps une troisième main, voire une quatrième. La présence de Virginie à mes côtés me permet de me consacrer plus pleinement à mes actes chirurgicaux et m’a ouvert aussi des horizons, avec la possibilité d’intégrer certaines nouvelles techniques opératoires dans ma panoplie, que je ne pouvais pas envisager seul, sans une assistante formée et efficace.